10 heures : je décide d’aller faire un tour sur le campus histoire de se dégourdir les jambes et de découvrir un peu mieux mon environnement. A deux pas de notre immeuble je découvre une allée toute de rouge décorée avec une série d’arcs de triomphe portant chacun une année en leur fronton !

Mais qu’est-ce que c’est ? Poussé par ma curiosité naturelle j’arrive devant un bâtiment tout de rouge tendu avec une magnifique inscription incompréhensible sur son frontispice !

Je me retourne et que vois-je ? Notre Flamby national en photo, sérieux comme pape, mis en valeur sur un panneau consacré à la lutte contre le terrorisme ! Notre capitaine de pédalo serait-il attendu dans cette salle pour recevoir un prix quelconque ? une distinction internationale ? une récompense bien méritée ?

Non car avec un peu de recul je constate que cette photo est quasiment occultée par un grand décor qui n’a manifestement rien à voir avec notre Fanfan la Tulipe ! Et la voiture officielle n’est qu’une poussette…. Peut-être celle à la Julie Les Croissants-Chauds qui nous aurait pondu un Flambinou !

Pas du tout car en me retournant vers la salle richement décorée, j’aperçois une bien étrange créature.

Je me rapproche et ma foi c’est une belle et souriante étudiante en toge qui pose pour la photo !

Je décide de la suivre, non pas que mes mâles hormones se soient réveillées, mais plutôt poussé par la nécessaire et impérative curiosité qui pilote tout cerveau d’un explorateur en herbe ! Et je pénètre dans ce bâtiment… nul contrôle… aussi je m’avance un peu comme l’ingénu de service, voir l’idiot du village (si, si,  je sais faire  et croyez moi quand on ne pige pas un traître mot de leur idiome natal, ça vous sort de pas mal de situations encombrantes à condition d’avoir le sourire  du benêt !)  Et je suis ce beau tapis rouge !

Sur les murs de ce hall, les photos de toutes les promotions de cette Université depuis sa création (en 1953, tiens c’est l’année où j’ai poussé mon premier cri !) ! Ah ils sont fiers tous ces petits Chinois avec leur diplôme en bandoulière ! Comme quoi, il n’y a pas qu’en France que l’on ait le culte du diplôme !

 

 

Je pénètre dans une grande salle de spectacle où les autorités universitaires remettent les diplômes de l’année au son…. de la Marche de Radetzky…. Quésaco ? Mais je suis sûr que vous la connaissez la fameuse marche de Johann Strauss père, qui clôture chaque année le grand concert du Nouvel an à Vienne. Aussi si vous ne voyez pas de quelle musique il s’agit, montez le son de votre ordinateur au maximum et suivez le lien ci-dessous (un conseil faite un clic droit avec votre souris et ouvrez le site dans un nouvel onglet ; une fois la musique lancée, regardez la suite en musique !) Je l’ai subie pendant près d’une heure car ça tournait en boucle sans aucune interruption !

https://www.youtube.com/watch?v=oVVxbWBU6YM

Ça y est vous y êtes ? On ne pas faire plus chinois ! Ils auraient pu faire un effort et jouer l’hymne national chinois ! (Ça commence comme une musique de western !) https://www.youtube.com/watch?v=iUBEsbyvUkA

Ou même le chant de tous les prolétaires : https://www.youtube.com/watch?v=yLmtD0-r4Zw&list=RDyLmtD0-r4Zw#t=28

 L'Internationale dont les paroles furent écrites en 1871 par Eugène Pottier pendant la commune de Paris et la musique composée par Pierre Degeyter en 1881 se décline dans toutes les langues, par contre je ne sais pas qui a pu faire la traduction chinoise mais ça sonne bien !

Voir aussi la version instrumentale jouée à l’occasion du Congrès du PC chinois de 2011 https://www.youtube.com/watch?v=Xnt8Y8kzUlk

Mais revenons à nos moutons… pardon à nos étudiants : ils sont à l’honneur et ça ne rigole pas ! et je vous propose de remettre un peu de Johann Strauss pour bien vous sentir dans l’ambiance :  https://www.youtube.com/watch?v=oVVxbWBU6YM (Rappel : ouvrez ce lien dans un nouvel onglet à l'aide d'un clic droit).

Imaginez la scène : la marche de Radetzky à fond les manettes en boucle et les étudiants qui montent sur scène récupérer leurs diplômes ! Pas une parole, pas un discours, rien que la zik !

Font demi-tour vers la salle ….

Et arborent leur plus beau sourire pour la photo officielle !

Bon c’est une cérémonie un peu ennuyante malgré cette tonitruante marche viennoise : certains baillent, d’autres sont à fond sur leur smartphone !

Il y en a même qui sont contents d’être là ! Pendant que d’autres se préparent à monter sur scène et d’autres en descendent sagement !

Mais attention à la tenue ! Une employée de l’Université veille à ce que les toges soient bien mises et les calots bien ajustés.

Une fois le diplôme en mains, séance de photos entre copains ou avec la famille !

Avant de passer sur la pelouse d’apparat et recevoir la bénédiction du Grand Timonier !

Eh ben, le revoilà le Mao, bien plus grand que l'original et plus besoin de chausser des lunettes spéciales !