5 heures du matin : je me réveille et il fait grand jour ! Et oui il paraît que la Chine n’a qu’un seul fuseau horaire. La Chine est un grand pays qui se trouve sur 5 fuseaux horaires différents. Cependant, un Chinois à l'extrême ouest a la même heure qu'un Chinois à l'extrême est car le gouvernement a décidé d'instaurer une seule heure pour tout le pays. Donc les habitants du XINYANG (la province la plus à l’ouest de la Chine) ne verront le jour qu’à 10 heures ! Oups ! Attention de ne pas se mélanger les pinceaux pour téléphoner à ses potes du XINYANG ! Par chance je n’en ai pas !

Bon, il est 5 heures, Shanghai s’éveille,

Mao sur son piédestal est pétrifié,

La pollution bien visible est bien installée,

Il est 5 heures et je n’ai plus sommeil !

(Merci à Jacques Dutronc car c’est tentant de réécrire cette chanson façon Shanghai, mais je n’ai pas ce talent. Vous avez de bons yeux ? Cherchez Mao…. Il est bien sur la photo !)

Comme vous pouvez le voir sur la photo, le voile de brume et de pollution est bien scotché sur la ville…. Mais quelques minutes plus tard un coin de ciel bleu se montre timidement du côté de l’est. J’ouvre la fenêtre pour humer la fraîcheur du matin sur le petit balcon à la rambarde rouillée (étant au 13ème étage, j’évite de m’appuyer sur cette barrière car les scellements dans le béton ne me semblent pas aptes à supporter le poids de ma carcasse !) Il  fait un peu moins chaud mais l’humidité est toujours là, prégnante, étouffante. La moiteur est légèrement plus supportable quand le thermomètre est descendu de quelques misérables degrés.

Je m’installe au petit bureau d’étudiant qui équipe ma chambre et je poursuis la rédaction de mes notes sur ma journée d’hier. Une petite heure plus tard je me rends un étage plus bas boire un café (soluble) avec Jean Paul. Petite séance photos sur le balcon !

La balustrade me semble en bien meilleur état ici que chez moi !

Retour dans ma chambre pour quelques tâches ménagères avec un problème lié à cette humidité : comment faire sécher une serviette de toilette, un tee-shirt lorsque le taux d’humidité de l’air flirte en permanence avec les 100% ?

Heureusement la climatisation est efficace et en descendant la température de la pièce à 28°, il est plus facile de respirer, dormir mais aussi de faire sécher le linge en le suspendant dans l’axe du ventilateur de la clim, grâce à la tringle des rideaux ! Séchage des chaussures sur le placard juste sous la clim à condition qu’elles  n’exhalent pas le délicat fumet des rangers au retour de manœuvres militaires ! J’ai de la chance je ne sens pas des pieds malgré les kilomètres parcourus dans cette ville aux dimensions XXXL !

Et maintenant petite visite en photos de mon « home » !

Ok ce n’est pas le Sofitel de New York, mais l’essentiel y est y compris une télévision qui diffuse 25 chaînes en chinois uniquement !

 A noter que le lit est très confortable selon mes critères : il est très ferme !

 

Le petit frigo est très efficace pour refroidir quelques bouteilles de bière et l’eau achetée en bouteilles de 5 litres ! Bienheureuse eau purifiée dont le nom ne doit pas évoquer grand-chose pour les chinois, mais qui rassure les francophones : elle s’appelle tout simplement « C’estbon » !

Oubliez nos eaux de sources naturelles car je viens de trouver sur internet le site de cette marque d’eau qui nous explique le processus industriel de production d’une eau de table purifiée ! Bon on ne veut pas en savoir plus !


Quoique en cherchant j’ai trouvé aussi cette information un peu inquiétante :

Source : https://thenanfang.com/beijing-says-wahaha-and-cestbon-water-unsafe-to-drink/

Besoin de traduction pour les francophones single malt (pure jus) et les mal-voyants  :

Les eaux Wahaha et C’est Bon sont en tête de liste des 8 bouteilles d’eau de table  les moins sûres selon les services d’inspection sanitaire de Pékin lorsqu’elles sont conditionnées en bouteilles de 18.9 litres. Elles contiennent des bactéries et des levures en quantités excessives ! 

Bonne pioche pour nous, nous n’avons acheté que des bouteilles de 5 litres ! Je vous rassure : je n’ai pas été malade et pourtant j’en ai éclusé des litres… en fait surtout de la bière !